Apple nie les rumeurs de fermeture d'iTunes dans quelques années

iTunes

MISE À JOUR: Apple vient de nier son intention de fermer l'activité de streaming musical, a confirmé Tom Neumayr, porte-parole d'Apple, à Recode.

Le commerce de la musique, quel que soit son format, a changé il y a quelques années, notamment après l'arrivée des différents services de musique en streaming. Apple s'est rendu compte de ce fait avec un long retard, ou du moins n'a pas voulu le voir et a mis plus de temps que nécessaire pour réagir et lancer son propre service de streaming musical, qui, près d'un an après son lancement, a déjà réussi à susciter l'intérêt. plus de 13 millions d'abonnés, des abonnés qui vont croître rapidement grâce au nouveau plan pour étudiants que l'entreprise vient de lancer dans plusieurs pays. Ce plan pour étudiants offre une réduction de 50% sur le prix habituel des frais de service.

Il semble qu'Apple ait en tête un plan agressif pour mettre fin complètement aux téléchargements de musique d'iTunes dans deux anstel que rapporté par Digital Music News, citant des sources liées aux relations commerciales de l'entreprise avec les maisons de disques. Apple envisage de réduire le téléchargement à l'aveugle dans trois ou quatre ans, mais les discussions au sein d'Apple ne sont pas claires. Ils savent qu'il faut le fermer tôt ou tard, mais ils ne s'entendent pas sur le moment idéal pour arrêter de vendre de la musique au format numérique.

L'achèvement de la possibilité de télécharger de la musique à partir d'iTunes pIl pourrait être échelonné en fonction de la popularité d'iTunes dans chaque pays, car dans tous les pays il n'y a pas le même volume de téléchargement de musique au format numérique. Deux, trois ou quatre ans, pour le moment on ne sait pas quand Apple fera baisser complètement les aveugles sur un service qui continue de permettre à l'entreprise de rapporter des centaines de millions de dollars chaque année, mais qui est en déclin depuis la naissance de musique en streaming.

Selon un rapport de Mark Mulligan, les ventes de musique au format numérique passeront de 3.900 millions de dollars en 2012 à un peu plus de 600 millions en 2019. D'ici 2020, cette activité sera 10 fois moins importante qu'il y a 8 ans. Mais une autre raison de fermer ce service viendrait de la confusion qui semble être à l'origine de la musique que les utilisateurs achètent avec les téléchargements de musique que permet l'application Apple Music.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.