Apple suggère que Microsoft est derrière le procès Epic

Microsoft

La semaine dernière, le procès d'Apple contre Epic a pris une tournure inattendue lorsque la société basée à Cupertino a affirmé que le réel Le conducteur du procès antitrust d'Epic est Microsoft et non le créateur de Fortnite.

Apple a même demandé au juge de rejeter le témoignage d'un témoin de Microsoft, la cadre de Xbox, Lori Wright, déclarant qu'elle n'avait rien à voir avec l'affaire. De Bloomberg, ils affirment qu'Apple Microsoft est utiliser Epic comme un bourreau de travail.

Le fabricant d'iPhone a fait ces allégations mercredi soir dans un dossier demandant à un juge de rendre une conclusion défavorable en matière de crédibilité contre Lori Wright, une dirigeante de Xbox qui a témoigné au procès au nom d'Epic. Cela voudrait dire que le juge pourrait ignorer votre témoignage.

Apple avait déjà demandé cette décision, mais a augmenté ses accusations dans la nouvelle présentation. "Un observateur raisonnable pourrait se demander si Epic sert de bête de somme à Microsoft", a déclaré Apple. «Microsoft s'est caché de la découverte importante dans ce litige en ne comparaissant pas en tant que partie ou en envoyant un représentant de l'entreprise pour témoigner.

Ce qu'Apple suggère, c'est que Microsoft utilise Epic pour se protéger de l'opinion publique, puisqu'il ne savait pas quelles seraient les conséquences devant la loi et l'opinion publique. De plus, Microsoft n'a pas montré de communications internes avec Epic à la demande d'Apple.

D'Apple, ils affirment qu'Epic a utilisé dans le procès à la fois des témoins associés à Microsoft et les leurs, y compris Susan Athey de l'Université de Stanford, qui a fait un grand nombre de emplois de conseil pour Microsoft.

Si Steve Ballmer était derrière Microsoft, il ne serait pas déraisonnable de penser que dans la possibilité suggérée par Apple. Cependant, je doute fort que Satya Nadella, actuelle PDG de Microsoft, soit capable de se mettre encore plus dans un tel désordre alors qu'elle n'a vraiment rien à gagner ou à perdre.

Très probablement, Apple et Microsoft sont parvenus à un accord sur le commission que Apple empoche via l'App Store et le Mac App Store  comme il l'a fait il y a quelques années avec Amazon.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Hummer dit

    Il est clair que pour les développeurs devant passer par l'APPStore et payer ce qu'ils demandent pour faire une application mobile, ou des abonnements, ou des achats in-APP ... enfin, quelque chose d'un monopole si vous avez ... Dans le Play Store et google, plus ou moins pareil, mais il est toujours possible d'installer une application sans le magasin d'applications Google, cela peut être celui de Samsung, d'Amazon, de Huawei… ou installez directement le .apk